Christine Guinard


Professeur agrégée de lettres classiques (ENS ULM / Université Paris IV) en poste à l’Ecole européenne de Bruxelles, elle enseigne aussi le français langue étrangère et a étudié la philosophie (Master de FLE, de Philosophie, DEA de lettres).

Elle a traduit du catalan et présenté aux éditions Mare Nostrum (2012) le Journal d’un Réfugié catalan, cahier d’exil rédigé lors de la Retirada sous le pseudonyme Roc d’Almenara (journées d’études Littérature de l’exil, Nanterre ; Diaristes en temps de guerre, Amiens)

Travaillant musique, image et écriture, elle publie ses poèmes dans diverses revues littéraires, La Femelle du requin, Thauma, Tapages, Contre-Jour, Poésie première, Recours au poème, Triages, Les Hommes sans épaules, Po&sie, Paysages écrits, Exit, Place de la Sorbonne, Secousse, la Main millénaire, Nunc, Ce qui reste, Lichen, FPM…

Elle a co-réalisé à la Maison populaire de Montreuil, un premier court-métrage, le Maître du temps.

Sa recherche évolue en résonance avec la photographie ; le projet « Chambre avec vue », transformé en installation vidéo lors d’une résidence au Cent-Quatre à Paris, a été exposé au Brass, à Bruxelles, en 2015. Lors d’une seconde résidence en 2016, l’installation vidéo devient un triptyque, Mnemosyne(s) I, II et III.  Mnemosyne(s) III sera projeté lors des Promenades photographiques en Condroz. Mnemosyne (s) I, II et III sera exposé à l’automne 2017.

Ce triptyque est exposé à travers la France au sein de l’exposition collective l’Automne 3 (à la Charité sur Loire, à Bruxelles chez Eléments de langage, à Nice, Galerie Graphem à Paris en janvier-février 2018, à la Charité lors du festival du mot 2018.)

« Si je pars comme un feu », recueil de poèmes, est paru en 2016 aux éditions de l’Arbre à paroles.

« En surface », texte poétique écrit en résidence, paraîtra aux éditions Eléments de langage à Bruxelles en février 2017, accompagné par les encres de Elina Salminen.

Un recueil de nouvelles, Des Corps transitoires, est paru aux éditions Mémoire vivante en mai 2017.

« Il y a un soir, il y a un matin », paraîtra aux éditions Ce qui reste en août 2017.

En janvier 2018, textes parus dans l’ouvrage collectif chez Jacques Flament, « l’Instant fugace » 2.

Participation à la Foire du livre 2016 (Bruxelles), Marché de la poésie 2016 (Paris), Terres littéraires 2016 (Pont l’Eveque), Foire du livre 2017 (Bruxelles), Marché de la poésie 2017 (Paris), l’Ile aux livres 2017 (Ile de ré), Terres littéraires 2017 (Pont l’Eveque), l’Autre livre 2017 (Paris), Salon de la poésie vivante (Romorantin 2017), 2e Salon de l’Autre livre 2018.

Contact : christineguinard10@gmail.com

Publicités

Une réflexion sur “Christine Guinard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s