mais vous, « vous avez accepté de traverser le désert »

 -mais vous,

vous avez regardé en face les ombres

vous avez dévisagé déformée la silhouette

le passé court après, court derrière

et devant si bien qu’il vous a ébloui

mais vous, vous visez le passé dans les yeux,

tout droit pour espérer le cœur des choses

tout droit si bien qu’il vous a rendu pierre

l’œil de méduse qu’il vous a désolé, mis à terre,

mis à sac et toujours,

il est feu il est gouffre et vous tient muet

et vous tient resserré et vous interdit

mais vous, vous ne savez rien de plus

vous avancez face à la banquise, sur la banquise déjà

qui vous sépare du cœur

« mais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :