Je suis fœtus enroulé dedans sur les sons qui traversent et qui brûlent, l’être-qui-ne-naîtrait pas, qui n’aurait pas l’espace pour la lumière nouvelle,

qui n’aurait pas dû, qui vient au monde en sourdine et bienheureux, qui sourit et s’invente un usage aussitôt, s’en remet aux chansons élémentaires, aux vibrations les plus fines, qui reconnaît les formes, les mots, qui s’empare frêle et agile des possibles, se sait déposé là quoique serré, tenu, se sait déposé là comme de surcroît, comme usurpant, comme erratique ou surprenant, se sait destiné à trouver le chemin du fil-à-vivre en rampant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :