Ce que pouvait nous dire le jour, à naître -on est né pour rien, on n’oublie pas pourtant le parfum, la saveur, l’aspérité des premiers temps -la douceur, on remonte le cours, trouver le point exact où la cassure -casse, bris- surgit, peut-être au début de tout, avant même, on naît du bris glacé. Peut-être rien ne surgit -tout était là, avant, tout a d’abord été béant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s